Methodes et substances interdites

Méthodes et substances interdites : les règles

Le dopage est défini dans la loi comme l'utilisation de substances ou de procédés interdits, visant à modifier artificiellement les capacités ou masquer l’usage de substances interdites.

Le sportif est responsable de la présence de substances retrouvées dans ses échantillons lors d'un contrôle anti dopage (urines, sang, cheveux ...).

Chaque année, l’Agence mondiale antidopage définit une liste des substances et méthodes interdites. Cette liste est ensuite transposée en droit français par un décret qui entre en vigueur au 1er janvier de chaque année.

 

Attention au dopage accidentel !

  • Si vous prenez un médicament, parlez à votre médecin prescripteur de votre pratique sportive. Il est de la responsabilité du sportif de s'assurer qu'il ne figure pas dans la liste des interdits.  Si c'est le cas, soit il peut être substitué par un médicament non interdit, soit il faut faire une demande d'Autorisation d'Usage à des des fins Thérapeutiques (AUT). 
  • Vous pouvez être exposés sans le vouloir / sans le savoir à des substances interdites : 
    • dans le cadre de l'automédication : même en vente libre, des médicaments peuvent contenir des substances interdites
    • dans le cadre de la prise de compléments alimentaires : des substances interdites peuvent se trouver dedans, indiqués ou non dans la composition (il peut aussi y avoir contamination au niveau du laboratoire de production

En cas de doute, l'Agence Française de Lutte contre le Dopage propose un moteur de recherche qui permet de savoir si le médicament que vous devez prendre est interdit ou pas